Archives de catégorie : AMERIQUES

Jeudi 12 décembre, un événement OREMA/LERMA/DEMA: “From Barack Obama to Donald Trump: US migration policies (and politics) in perspective”

Une conférence du Dr Andrew Selee, Président du Migration Policy Institute

(Washington DC) et ancien membre du Woodrow Wilson Center.

Contact : isabelle.vagnoux@univ-amu.fr 
Faculté ALLSH
Maison de la recherche – Salle 2. 44
29, av. Robert Schuman – Aix-en-Provence

Les Etats-Unis et les Amériques

L’Amérique latine a déjà un modèle pour résoudre la crise vénézuélienne. La doctrine de Larreta – et non le Traité de Rio – devrait servir de cadre à l’action collective de la région.

Max Paul Friedman et Tom Long

Face à une crainte de guerre à la frontière colombienne, avec deux présidents en duel à Caracas et aux propos visant à sauver une économie en ruine avec de la crypto-monnaie, la crise vénézuélienne se poursuit alors même que la communauté internationale fait son possible pour changer les faits sur le terrain. Lors de la dernière escalade de pression régionale, seize États de l’hémisphère occidental ont voté en septembre en faveur de l’application de sanctions coordonnées aux termes du Traité de Rio contre le président en exercice Nicolás Maduro. Le pacte, invoqué 72 ans après sa signature, donnera-t-il à ces États le moyen de repousser Maduro du pouvoir ?
En réalité, le Traité de Rio est un instrument maladroit pour promouvoir la démocratie. Pour comprendre pourquoi, il est utile de voir le Traité de Rio, officiellement le Traité interaméricain d’assistance réciproque, dans son contexte historique. Signé en septembre 1947 et en vigueur depuis 1948, les fondations du traité ont été construites pendant la Seconde Guerre mondiale et au lendemain de celle-ci. Considéré depuis longtemps comme une imposition états-unienne et un instrument de la guerre froide, le traité est né de la victoire diplomatique de l’Amérique latine dans le but de créer un espace pour les organisations régionales lors de la conférence des Nations Unies à San Francisco en 1945.
Bien que les mêmes années d’après-guerre aient connu un épanouissement relatif de la démocratie en Amérique latine, le Traité de Rio n’a pas été envisagé comme un instrument permettant de faire progresser la démocratie. Le Traité a consacré la démocratie à un préambule non contraignant. Toutefois, les premières discussions sur l’ordre du jour de la conférence sur la sécurité ont porté de manière beaucoup plus explicite sur la protection et la promotion de la démocratie.

Continuer la lecture de Les Etats-Unis et les Amériques

Donald Trump et l’Amérique latine : une région malmenée ?

Retour sur la JE “America First” du 22 mars 2019, avec le soutien du LERMA, de l’UFR ALLSH, du German Marshall Fund et de l’Institut des Amériques

Isabelle Vagnoux, Aix Marseille Université, LERMA, Aix-en-Provence, France

Depuis le tout début de sa campagne présidentielle, les commentaires de Donald Trump sur l’Amérique latine ont été rares et marqués par une rhétorique agressive, notamment à l’encontre des immigrés mexicains et du Mexique, tranchant avec la relation constructive qui s’était tissée entre les deux pays depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange avec le Mexique, en 1994. La conséquence immédiate en est un taux de confiance historiquement bas envers l’hôte de la Maison Blanche parmi les Latino-Américains,  oscillant entre 5% (au Mexique) et 20% au Venezuela selon un sondage publié par le Pew Research Center  en avril 2018, contrastant avec Obama qui, par exemple au Mexique, obtenait un taux de confiance de 55% à 60% suivant les années.

A n’en point douter, cette agressivité verbale est étroitement liée aux intérêts électoralistes du candidat puis du président, courtisant ainsi à un électorat hostile aux immigrés latino-américains. Le contraste est grand avec son prédécesseur qui avait, dès le printemps 2009, mis en avant une rhétorique de partenariat avec le Sud, reconnaissant les responsabilités des Etats-Unis, notamment dans l’échec de la lutte anti-drogue. Toutefois, si l’on met de côté les effets rhétoriques, la politique menée par l’administration Trump en Amérique latine diverge certes de celle d’Obama mais sans doute pas de façon fondamentale. Sous Trump comme sous Obama ou George W. Bush, la région ne constitue pas une priorité stratégique majeure.

Quatre questions, pour la plupart « intermestiques », selon l’expression du politiste Bayless Manning, intégrant une forte dimension de politique intérieure, ont tout particulièrement mobilisé le président Trump et son administration: l’immigration; l’accord de libre-échange nord-américain; la relation avec Cuba et la crise vénézuélienne.

Continuer la lecture de Donald Trump et l’Amérique latine : une région malmenée ?

Election présidentielle au Mexique: Isabelle Vagnoux interviewée sur France24

Au Mexique, “tous les candidats sont hostiles à Trump”

France 24 fait le point avec Isabelle Vagnoux, professeure à l’université Aix-Marseille et auteure de “Les États-Unis et le Mexique : Histoire d’une relation tumultueuse”, sur les possibles conséquences de la présidentielle sur les rapports entre les deux pays.

France 24 : Est-ce que l’élection de Donald Trump a changé les relations diplomatiques entre les États-Unis et le Mexique ?

Dès le début de sa campagne présidentielle, Donald Trump a tenu des propos durs et racistes envers le Mexique. C’était inédit pour un candidat à la présidence américaine et on pensait alors que ce n’était là que des mots, destinés à rallier les personnes qui ne veulent plus voir d’immigrés mexicains aux États-Unis. Mais, plus d’un an après son entrée en fonction, on ne peut pas dire que sa relation au Mexique se soit améliorée.

Face à lui, le président actuel, Enrique Peña Nieto, s’est montré conciliant. Il a proposé de le recevoir durant sa campagne électorale. Pourtant, Donald Trump a tenu dès le lendemain un discours incendiaire en Arizona contre les migrants mexicains. Le président mexicain a tout fait pour se mettre dans ses petits papiers, mais ça n’a pas marché. Enrique Peña Nieto a également misé sur la relation personnelle de son ministre des affaires étrangères, Luis Videgaray, avec le gendre de Trump, Jared Kuhsner. Mais, le président des États-Unis n’a jamais adouci son discours.

Continuer la lecture de Election présidentielle au Mexique: Isabelle Vagnoux interviewée sur France24