Archives mensuelles : avril 2020

David Hollinger, Protestants Abroad: How Missionaries Tried to Change the World but Changed America, Princeton (NJ), Princeton University Press, 2017.

RECENSION
Lors du récent transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, le très conservateur révérend Robert Jeffress, membre de la Southern Baptist Convention, a été invité par la Maison blanche à conduire la prière inaugurale. Pour de nombreux observateurs, l’événement est révélateur de l’influence des églises évangéliques dans la définition de la diplomatie américaine au Proche-Orient et constitue, par conséquent, une nouvelle preuve des liens étroits qu’entretiennent, aux États-Unis, religion et politique étrangère. Problématique récurrente dans l’étude des relations extérieures américaines, elle devient particulièrement prégnante à partir des années 1980 lorsque la droite religieuse investit les couloirs du pouvoir fédéral. Mais on aurait tort de croire qu’il s’agit là d’une question récente. Le dernier ouvrage de David Hollinger nous rappelle que dès la fin de la première guerre mondiale, aux États-Unis, religion et politique étrangère sont intimement liées.
Dans cette étude érudite et dense, l’historien retrace les pérégrinations tant spirituelles que politiques des missionnaires protestants américains, alors que sous leurs yeux, au Proche-Orient et en Asie, les empires coloniaux s’effondrent. Revenus aux États-Unis, les enfants de missionnaires deviennent écrivains, enseignants-chercheurs ou experts auprès de l’administration fédérale. Leur maîtrise des langues étrangères et leur expérience du terrain forment de précieux atouts, mais leur appréciation des évolutions géopolitiques est souvent à l’opposé du courant majoritaire et donc régulièrement ignorée. Or, si les recommandations des missionnaires avaient été suivies, les relations extérieures américaines, en particulier avec les pays d’Asie, auraient été tout autres. Plutôt que soutenir les impérialismes européens, les États-Unis auraient eu avantage à accompagner la trajectoire émancipatrice des peuples anciennement colonisés. Voilà l’une des idées force qui sous-tendent cette passionnante étude.

 

Continuer la lecture de David Hollinger, Protestants Abroad: How Missionaries Tried to Change the World but Changed America, Princeton (NJ), Princeton University Press, 2017.