Archives mensuelles : mai 2019

Le Congrès au lendemain des élections de mi-mandat : Quel impact sur les options de politique étrangère de l’Administration Trump ?

Maya Kandel, chercheur associé à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris III

Retour sur la JE “America First” du 22 mars 2019, avec le soutien du LERMA, de l’UFR ALLSH, du German Marshall Fund et de l’Institut des Amériques

La Constitution américaine organise un régime politique de séparation et équilibre des pouvoirs y compris en politique étrangère, et l’on a pu dire que la Constitution était « une invitation à la lutte pour le privilège de conduire la politique étrangère du pays ». Mais la pratique contemporaine a conduit à un effacement progressif du Congrès au profit d’une présidence toujours plus impériale, a fortiori dans le cas d’un Congrès et d’un président du même bord politique, et encore plus a fortiori quand ce président est Donald Trump.

Et en effet, le Congrès républicain des deux premières années de l’administration Trump a fait preuve de résistance et d’initiative face à certaines caractéristiques essentielles de la doctrine America First. Le chercheur américain, spécialiste du rôle du Congrès en politique étrangère, Jordan Tama, a même pointé le développement remarquable sous Trump d’un « bipartisme anti-présidentiel » du Congrès, qui s’est manifesté, le plus souvent, pour défendre une conception internationaliste de la politique étrangère américaine remise en cause par Trump. Et un récent rapport du CSIS[ dresse le portrait d’un internationalisme bien vivant au Congrès, y compris du côté d’une nouvelle génération d’élus impliqués dans des dossiers de politique étrangère.

Continuer la lecture de Le Congrès au lendemain des élections de mi-mandat : Quel impact sur les options de politique étrangère de l’Administration Trump ?